Choisir entre taux variable et taux fixe

Guide finance

Protection / Guide finance 499 Vues comments

L'emprunteur qui sollicite un prêt auprès d'un établissement de crédit est confronté à un choix important au moment de demander un crédit immobilier. Ce choix concerne le taux d'intérêt qui lui sera appliqué le temps qu'il remboursera le prêt. Le client a alors le choix entre le taux fixe et le taux variable.

Le taux fixe

Le taux fixe comme son nom l'indique est déterminé au moment de la signature du contrat. Il ne variera jamais durant la période de remboursement du prêt. L'emprunteur peut ainsi connaitre dès le départ le coût total du crédit ainsi que le montant exact de chaque mensualité. Cela permet alors une meilleure gestion du budget et confère une certaine assurance quant à la fluctuation du taux d'intérêt. Toutefois, dans le cas d'une éventuelle baisse du taux, l'emprunteur payera des intérêts supérieurs à ceux du marché.

Le taux variable

Contrairement au taux fixe, le taux variable ou révisable est révisé chaque année à la date de l'anniversaire du prêt. Le taux d'intérêt est alors révisé selon un indice de référence auquel s'ajoute une marge décidée par la banque. L'indice de référence est le taux pratiqué à court terme entre les banques. Depuis le passage à l'euro, l'indice Euribor (Europe Interbank Offered Rate) est le plus utilisé. Par ailleurs, la banque se base sur la situation de l'emprunteur pour fixer la marge qui se situe entre 1 à 3 %. Plus il offre de garanties quant au remboursement du prêt, moins la marge choisie par la banque choisie par la banque sera importante, donc meilleur sera le taux proposé. Le premier avantage d'un taux variable par rapport à un taux fixe c'est qu'il est moins élevé. Mais le principal atout réside dans le fait qu'une éventuelle baisse de taux fera diminuer considérablement les mensualités de crédit. Parallèlement, le taux variable expose aussi l'emprunteur à une hausse du taux.

Alors, taux fixe ou taux variable ?

Le taux variable est préférable dans le cas d'un emprunt à court terme, c'est-à-dire moins de 7 ans. Au-delà de ce délai, il est difficile de prévoir la fluctuation du taux. En outre, il faut prévoir une marge de manœuvre importante dans le cas d'un prêt à taux variable pour parer à toute éventualité. Le taux fixe offre de son côté plus de sécurité et de transparence pour le budget de l'emprunteur avec la stabilité de ses charges sur toute la durée du crédit.

Commentaires