Un début d'amélioration sur le front du <b>surendettement</b>

Guide pratique

Surendettement / Guide pratique 507 Vues comments

La part du crédit à la consommation dans les dossiers de surendettement s'est tassée ces dernières années.

Dans le débat français, les deux questions sont intimement liées : réglementation du crédit à la consommation et lutte contre le surendettement vont toujours de pair. Or, l'enquête annuelle de la Banque de France « confirme un recul des crédits à la consommation en nombre et en structure d'endettement » dans les dossiers de surendettement, indique le cabinet Athling. Ainsi, la part des crédits à la consommation dans l'endettement global recule (en montants) à 42,3 % en 2015 contre 53,8 % en 2012. De plus, toujours en 2015, 16,7 % des dossiers recevables ne contenaient aucun crédit à la consommation. Ils n'étaient que 11,9 % dans ce cas en 2012.

Prévention renforcée

Difficile de savoir si ces résultats sont imputables à un meilleur encadrement du crédit à la consommation. Quoi qu'il en soit, les pouvoirs publics complètent encore leur arsenal en misant cette fois sur la prévention : une charte a été mise en place en novembre pour harmoniser les pratiques en matière de détection et de traitement de clients en difficultés financières, un outil trop récent pour pouvoir en tirer des enseignements. Autre dispositif, les « points conseil budget » - points d'accueil visant à prévenir le surendettement ou à aider les ménages à en sortir - sont en phase de tests dans quatre régions, avant un déploiement national prévu en 2017.

Enfin, si la création d'un « fichier positif » recensant tous les crédits déjà souscrits par un emprunteur a été retoquée par le Conseil constitutionnel, un dispositif d'initiative privée et fonctionnant sur la base du volontariat pourrait être testé l'an prochain par la Fondation Crésus, qui porte ce combat de longue date.

E. Le., Les Echos

Commentaires